ClickCease Comment obtenir la carte de professionnelle de chauffeur de taxi ?

Blog-Taxis

Actuellement, la profession de chauffeur de taxi intéresse énormément de monde. Elle est accessible à toutes personnes détenant un permis de conduire de catégorie B qui présente

une attestation médicale et un casier judiciaire vierge. L’obtention d’une carte professionnelle conditionnée par la réussite à un examen est obligatoire pour pouvoir exercer le métier. Voici les différentes démarches à suivre ainsi que les éléments de dossier à constituer.

Qui délivre la carte ?

Selon la loi n° 2016-1920, sortie le 29 décembre 2016 ainsi que le décret n° 2017-483 datant du 06 avril 2017, c’est désormais les Chambres des Métiers et de l’Artisanat (CMA) qui sont chargées d’organiser les examens pour devenir chauffeur de Taxi et VTC. Une fois que vous avez réussi à l’examen, vous pouvez récupérer votre carte professionnelle de conducteur de taxi auprès de la préfecture de la localité où vous avez passé les épreuves tests. Pour cela, vous devez remplir un formulaire de demande de carte sécurisée de chauffeur de taxi auquel vous joignez les éléments suivants :

  • Une copie de l’attestation de réussite fournie par la CMA;
  • Une copie de votre permis de conduire;
  • Une copie d’un certificat médical (cerfa n° 14880);
  • Une copie de votre carte d’identité nationale;
  • 2 photos récentes.

Une fois que vous avez constitué tous ces éléments, vous pouvez remettre le dossier directement à la préfecture ou par voie postale.

Les conditions pour obtenir la carte professionnelle de chauffeur de taxi

Si vous souhaitez exercer le métier de chauffeur de taxi, assurez-vous de remplir ces conditions avant d’entamer toutes démarches :

  • Avoir un permis B depuis au moins 3 ans;
  • Présenter un casier judiciaire vierge sur le bulletin n° 2;
  • Avoir un certificat médical fourni par un médecin agréé attestant que vous êtes aptes à exercer cette profession (cerfa n ° 14880). La liste des médecins agréés est consultable sur le site internet de la préfecture de votre localité;
  •  Détenir un brevet en secourisme depuis moins de 24 mois.

Par ailleurs, vous pouvez suivre des formations pour devenir conducteur de taxi même s’il ne s’agit pas d’une obligation. Cela vous permet d’avoir plus de bagages pour passer les examens afin de les réussir avec brio. Différents centres vous proposent entre 150 et 250 heures de cours selon le département de votre choix. Pour avoir plus de détails et trouver la formation qui vous convient, vous pouvez consulter le site internet de pôle emploi. Le coût se situe généralement entre 400 euros et 1500 euros selon le centre de formation.

Sachez que vous aurez à passer obligatoirement l’examen CCPCT ou certificat de capacité professionnelle de chauffeur de taxi. Pour cela, vous devez vous inscrire sur le site internet de votre préfecture. Préparez un frais d’inscription de 195 euros. Deux épreuves vous attendent. Dans un premier temps, vous serez testé sur vos connaissances du territoire, la réglementation, les règles de sécurité sur route ainsi que votre maîtrise de la langue française et anglaise. Vous devez également passer un test pratique de conduite d’un taxi. Vous aurez 20 minutes durant lesquelles vous devrez convaincre l’examinateur que vous connaissez bien le parcours et que vous avez le sens de l’organisation dans l’accueil et la facturation d’un client.

Une fois que vous avez votre carte professionnelle en main, vous pouvez exercer en étant indépendant ou salarié d'une entreprise de taxis.