Hello our valued visitor, We present you the best web solutions and high quality graphic designs with a lot of features. just login to your account and enjoy ...

Avec le succès phénoménal que connaît son service de location de voiture avec chauffeur, Uber saisit une nouvelle opportunité.

Le développement du marché du fret par camions est, pour le prestataire, un nouveau segment sur lequel il compte bien se positionner. C’est ainsi qu’Uber a lancé une nouvelle application à destination des chauffeurs de camions dans le cadre du transport de colis et marchandises. Si Uber Freight vient raccourcir et faciliter la gestion des livraisons, l’application doit également faire face à une rude concurrence.

Eliminer la recherche et la réservation de marchandises

C’est la principale mission que s’est assigné Uber en lançant son application Uber Freight. Spécialement dédié aux transports de marchandises en camion, Uber freight fonctionne pratiquement de la même façon que l’application de location de Voitures de Transport avec Chauffeur (VTC), à laquelle Uber doit sa renommée.

Avec cette nouvelle application, Uber veut faciliter la mise en relation des chauffeurs professionnels de poids lourds et des personnes en quête de services de transport de marchandises et de livraisons de colis. Ce travail se faisait, en effet, via des appels téléphoniques intermittents. Une fois que le chauffeur avait réussi à décrocher un contrat, il devait encore se débattre entre une pile de documents pour rechercher et retrouver les réservations de marchandises, le commanditaire, le destinataire et le créneau de livraison. Avec Uber Freight, tout se fait depuis un espace unique au bout de quelques clics.

Véritable aubaine donc pour les chauffeurs, notamment les conducteurs de Renault midlum, qui n’en seront que plus efficaces, à condition d’être éligibles à cette offre. Uber conditionne, en effet, l’accès à son service, déployé uniquement aux États-Unis, à une évaluation auxquels s’ajoutent d’autres conditions dont les détails ne sont pas encore connus.

Uber face à la concurrence

Comme dans une continuité, ce nouvel outil vient compléter ceux déjà lancés par Uber dans le domaine du transport personnel, fonctionnant comme un taxi, et de la livraison de repas (Uber Eats). Il n’en demeure pas moins que la société doit faire face à une farouche concurrence, en raison de l’entrée sur le marché du transport du fret de nombreuses autres prestataires.

Il s’agit notamment des services de messagerie FedEx et UPS qui sont à l’affût de la moindre évolution dans le secteur. Chacun a pour ambition de révolutionner le modèle de gestion classique, transformant ainsi le marché en véritable « champ de bataille technologique ». C’est sans compter sur la volonté d’Uber d’être un pionnier et d’améliorer son image de marque.

Uber n’a pas caché son intérêt pour le secteur du fret par camions autonomes. La jeune entreprise américaine développerait un équipement en kit à destination des poids lourds. L’équipement permettra de faire de la conduite autonome de camion une réalité. Ce projet s’est acté par l’acquisition du camion Otto.

L’expérience avec ce camion sans chauffeur s’est révélée être un véritable succès et a été inscrite dans l’histoire comme une première mondiale. L’engin était alors chargé de livrer un chargement de 51 000 cannettes de bières qui ont été acheminés comme il se doit. Il a parcouru, pour cela, 200 Km de Fort Collins à Colorado Springs.